La Première ministre Theresa May, décidée à faire passer aux forceps l'accord de divorce qu'elle a négocié avec l'Union européenne, va proposer jeudi aux députés de voter une troisième fois sur ce texte qu'ils ont déjà retoqué à deux reprises.