La réunion de ce matin avec la direction de l'entreprise n'a pas rassuré les syndicats. 1900 départs, c'est beaucoup trop estiment-ils, d'autant que le personnel a déjà été mis sous pression à de multiples reprises.