Dans trois semaines, le Royaume-Uni doit quitter l'Union européenne. Alors chez nous, les douanes se préparent à affronter un surplus de formalités. L'institution fiscale se dit prête à cela, mais craint surtout le manque de préparation des entreprises.