Le ministre français de l'économie présente son projet de loi relatif à la taxation des géants du numérique. Bruno Lemaire table sur des recettes fiscales de 400 millions d'euros cette année.