L'OCDE et l'Office européen pour la propriété intellectuelle se basent sur les chiffres des saisies douanières. Et d'après ces chiffres, le commerce de produits contrefaits ou piratés a diminué en volume mais il a augmenté en valeur.