Poser la question d'aujourd'hui pourrait surprendre, car nous observons depuis longtemps une hausse des rendements obligataires. Eh bien, c'est surtout vrai pour la partie courte de la courbe des obligations américaines.