Les patrons des grands constructeurs automobile allemands ont été reçus la nuit dernière à la Maison Blanche. L'occasion pour eux de convaincre Donald Trump de ne pas imposer de lourds droits de douane sur leurs véhicules importés aux Etats-Unis. Une menace qui s'éloigne, ont-ils estimé à leur sortie de la réunion.