Son électricité bon marché et sa fraicheur ont fait du Québec une terre de prédilection pour les cryptomineurs. Mais face à leur afflux, les autorités de la Belle Province ont décidé de jouer la prudence.