Douze ans après avoir rompu avec le fond monétaire international, l'Argentine a de nouveau réclamé l'aide du FMI, matérialisé ce vendredi par un premier prêt de 15 milliards de dollars. Au total, c'est 50 milliards qui seront prêté aux Argentins. L'objectif est de renforcer les réserves en devises du pays, de stabiliser un marché des changes volatile, alors que le peso argentin a perdu de 35% de sa valeur depuis le début de l'année.