Le groupe, qui réunit les ports de Gand et de Zélande aux Pays-Bas a dépassé les 70 millions de tonnes, en nette hausse par rapport 2017. La direction se montre dès lors résolument optimiste pour 2019 mais prévient déjà des conséquences éventuelles du Brexit.