Ce n'est un secret pour personne, depuis une vingtaine d'années, la Belgique délègue de plus en plus de ses missions au secteur privé. Si l'on pense bien évidemment aux transports ou à l'énergie, d'autres matières l'ont également été de manière beaucoup moins visible. Jusqu'où cela ira-t-il ? Doit-on craindre pour notre justice ou l'enseignement par exemple ?