Sur la rive ouest du Tigre, gravats et ruines rappellent l'intensité des combats pour chasser les jihadistes de Mossoul. Mais de l'autre côté du fleuve, moins touché, la vie a repris et les habitants veulent rattraper le temps perdu.