Le peso argentin est en pleine déroute : lundi, il a reculé de plus de 6%, portant à 19% sa dépréciation depuis fin mars. Buenos Aires attend l'aide du FMI.