Le montant de la dette publique grecque s'est élevée à 177,1% du PIB en 2014, contre 175% en 2013. Un chiffre en deçà des attentes, qui ne devrait pas faciliter les négociations d'Athènes avec ses créanciers.