En Afrique du Sud, la répartition démographique des villes n'a pas changé depuis l'apartheid. D'un côté les quartiers riches et blancs, de l'autre, la majorité noire qui s'entasse dans des bidonvilles, loin des opportunités économiques.