Lors du comité de concertation qui réunit les principaux ministres régionaux et fédéraux, sans surprise, Paul Magnette, a confirmé qu'en l'état actuel du dossier, le gouvernement wallon ne pouvait marquer son accord au projet.