Le secteur ferroviaire a le vent en poupe au Mozambique. Un dynamisme porté par les groupes privés qui rénovent ou développent de nouvelles lignes, en privilégiant néanmoins les marchandises au transport de passagers.