Ces dernières semaines ont un sacré parfum de guerre froide. La tension est à son comble entre l'Est et l'Ouest. Les deux blocs expulsent mutuellement les diplomates à tour de bras. Et la guerre en Syrie n'a fait qu'exacerber les divergences de vues, surtout depuis les frappes des Etats-Unis, du Royaume-Unis et la France. De quoi faire craindre une escalade militaire que certains, cyniques, voient comme une opportunité économique.