Cela fait quelques semaines maintenant que les taux sont reparti à la hausse, et cela des deux côtés de l'Atlantique. Voilà qui augure un retour à la normale des rendements obligataires. Une remontée des taux qui ne sera toutefois pas profitable aux épargnants.