Ces dernières années, les pharmaciens sont confrontés. Une enquête menée par le Syndicat des Indépendants et des PME auprès de 321 pharmacies constate que la criminalité évolue et devient de plus en plus violente. En optant pour le paiement électronique, les pharmaciens éloignent les criminels de leurs officines. Ils sont aussi de plus en plus nombreux à se munir d'un système d'alarme anti-agression.